Bussy-Saint-Georges ► [Vidéo] Gala de la paix : l’association de l’Esplanade des religions prône le « vivre et faire ensemble » 

Bussy-Saint-Georges ► [Vidéo] Gala de la paix : l’association de l’Esplanade des religions prône le « vivre et faire ensemble » 

Le gala pour la paix proposé en l’église Notre-Dame du Val, à Bussy-Saint-Georges, samedi 20 novembre, a été la concrétisation d’un message délivré par l’association de l’Esplanade des religions et des cultures (ERC) : « Vivre et faire ensemble ». 

 

Le concert consacré à la paix a été joué à guichets fermés. Il a été préparé par les sept communautés représentées dans l’association de l’Esplanade des religions et des cultures. Claude Windisch, le premier président de l’association, déclare : « Il s’agit d’un événement extraordinaire. On a démarré sur l’idée du vivre ensemble et on est passé au faire ensemble. On est sur un même objectif, celui de la paix. Si Dieu existe, c’est le même pour tous. » Le représentant de la communauté juive souhaite que l’esplanade soit « reconnue dans d’autres villes et qu’elles aient envie de faire la même chose. » Il explique : « Le fait de connaître l’autre enlève la peur. Quand les gens se connaissent, il n’y a plus de problèmes. » 

7.7 Cirque du 27 nov au 10 déc 2021

Yann Dubosc, le maire de la ville, indique : « L’Esplanade des religions et des cultures suscite désormais un intérêt auprès des médias nationaux. Entre la Ville et l’association, ça se passe plutôt bien. La laïcité n’est pas la négation des religions, c’est de savoir les intégrer dans la vie de la cité. On a trouvé à Bussy un mode de fonctionnement. » L’appel aux dons pour construire une synagogue, lancé par Farid Chaoui, président de l’association ERC et de la communauté musulmane, est une des traductions du "vivre et du faire ensemble".

L'association s'agrandit puisqu'un mandir (temple hindou) sera construit d’ici deux ans et qu'une église orthodoxe éthiopienne vient de s'y intégrer. 

L’événement s’est tenu à l’occasion de la journée mondiale des droits de l’enfant. « Ces droits sont malheureusement souvent bafoués. Nous devons dénoncer cela et travailler pour l’éducation afin de les faire sortir de situations désastreuses », rappelle Farid Chaoui. Un groupe d’enfants représentant toutes les communautés a ouvert le spectacle en chantant "Imagine" de John Lennon. 

 

 

 

 

 

Dernière modification le mardi, 23/11/2021

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°44 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top