Elections départementales ► [Vidéo] Canton de Mitry-Mory : Alain Aubry et Viviane Didier, une équipe "sans clivage"

Elections départementales ► [Vidéo] Canton de Mitry-Mory : Alain Aubry et Viviane Didier, une équipe "sans clivage"

Viviane Didier et Alain Aubry ont déclaré leur candidature aux élections départementales sur le canton de Mitry-Mory, et ont mis de côté leurs tendances politiques respectives, de gauche pour Viviane Didier et de droite pour Alain Aubry. Avec leurs suppléants, ils affirment vouloir rapprocher les territoire ruraux et ceux plus urbanisés à proximité de l’aéroport Paris Charles-de-Gaulle. Rencontre avec l’équipe mardi 20 avril. 


Dans le binôme formé par Alain Aubry, maire du Mesnil-Amelot, et Viviane Didier, première adjointe à la mairie d’Othis, aucun des deux n’est affiché politiquement et ils affirment ensemble vouloir œuvrer pour les administrés. 

Bailly fête de la musique du 12 au 19 juin 2021

Viviane Didier indique : « Nous n’avons aucun encartage. Notre équipe est sans parti pris et nous sommes là pour le canton, pour préserver nos villes et nos villages, avec, surtout, un intérêt tourné vers l’aéroport. C’est un vrai symbole qui présente de réels avantages dont le canton doit bénéficier plus amplement. »

Sur un territoire où l’aéroport est déjà pourvoyeur d’emplois à haute dose, la tâche va s’avérer aussi vaste que seront les conséquences de la crise sanitaire. En associant leurs trois communes, les candidats et leurs suppléants, Yannick Urbaniak, maire de Nantouillet, et Eva Bogri, présidente d’association à Othis, redessinent un peu les anciennes frontières « d’avant le démantèlement » de la communauté de communes Plaines et Monts de France.

Alain Aubry déclare : « Notre territoire doit profiter un peu plus des retombées économiques de l’aéroport de Paris. La vision du territoire des membres de notre équipe se rejoint. Au Mesnil-Amelot comme à Othis, nous sommes fiers d’appartenir à la communauté d’agglomération Roissy Pays de France mais la formation de notre équipe va rapprocher les deux communautés. Elles ont d’ailleurs des syndicats en commun, comme le syndicat mixte des transports, avec aussi une compétence du Département, ou encore des maisons de retraite qui servent aux deux entités... A-t-on vraiment besoin, aujourd’hui, d’avoir une étiquette politique pour pouvoir avoir les mêmes idées et défendre les intérêts de nos administrés ? Nos idées et nos envies convergent vers l’intérêt commun et c’est pour cela que notre équipe est forte. Notre parti, ce sont les administrés. »

Les candidats se sont fixé quatre grands axes dans leur programme. D'une part, ils souhaitent se tourner davantage vers "l’attractivité économique de Roissy", et prévoient également un grand volet pour "la solidarité". Le troisième point sera la mobilité, avec "l’augmentation de l’offre de transport" et la réfection des routes « en mauvais état », et enfin le quatrième, "la préservation de la qualité de vie des villes et villages". 

Viviane Didier souligne : « Ce sont des points disparates mais qui finalement se rejoignent. Nous avons chacun dans l’équipe, les compétences requises pour œuvrer et si ce n’était pas le cas, nous ferions ce qu’il faut pour les acquérir. Eva est évidemmnent tournée vers les associations, Yannick vers les territoires ruraux, Alain vers le développement économique, et moi vers la solidarité, tout naturellement puisqu’à Othis, je suis adjointe à la solidarité. »

 

 

 

Dernière modification le mardi, 27/04/2021

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°38 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top