Imprimer cette page

Montévrain ► Le Sietrem et la Ville en campagne contre les dépôts sauvages de déchets

Montévrain ► Le Sietrem et la Ville en campagne contre les dépôts sauvages de déchets

Le Sietrem, en collaboration avec la ville de Montévrain, lance une campagne de communication afin de lutter contre les dépôts de déchets au pied des points d’apport volontaire enterrés (PAVE) installés dans l’éco-quartier des Roseaux.

De nombreuses incivilités sont très souvent commises autour des PAVE de l’éco-quartier. Outre les erreurs de tri, des dépôts de déchets illicites au pied des bornes (gros cartons, encombrants, sacs d’ordures ménagères...) sont constatés chaque jour. Cette pollution visuelle est dommageable pour l’environnement et porte atteinte au cadre de vie des habitants. Ces incivilités contraignent la Ville à mettre en place des solutions onéreuses pour enlever ces déchets qui ne peuvent pas être ramassés par le collecteur : cent soixante-et-une tonnes de déchets sont collectées chaque année par la commune, ce qui représente un coût annuel de 65 000 euros. 

Les déchets qui ne sont pas acceptés dans les PAVE sont à déposer à la déchetterie ou, en fonction de leur nature, à présenter lors de la collecte des encombrants (toutes les informations sur la bonne gestion des déchets sont disponibles sur le site internet www.sietrem.fr).

Des opérations évènementielles, dont « une scène de crime » scénarisée avec des déchets récupérés au pied des PAVE par les services techniques de la Ville, seront organisées dès le printemps au sein de l’éco-quartier pour attirer l’attention des habitants et changer les mauvaises habitudes. Les auteurs de ces dépôts encourent jusqu’à 1 500 € d’amende.

Un système de gestion des déchets vertueux

Depuis 2017, plus de deux cents PAVE situés à proximité des habitations ont été installés. Ils sont destinés à recevoir les ordures ménagères, les emballages et papiers et les contenants en verre. Ce mode de gestion des déchets se substitue à la collecte classique en porte-à-porte. Ainsi, les habitants n’ont plus à sortir et rentrer leurs bacs. Il leur suffit de se rendre vers les PAVE les plus proches (situés à moins de 100 m de leur résidence). Ce système est plus respectueux de l’environnement puisqu’il permet de réduire la fréquence des collectes, ce qui implique une diminution du passage des bennes. À noter qu’un PAVE contient l’équivalent de sept gros bacs.

 

 

 

Dernière modification le mardi, 13/04/2021

Publié dansVie locale