Imprimer cette page

Serris ► Une église et un établissement catholique d’enseignement vont ouvrir en 2022

Serris ► Une église et un établissement catholique d’enseignement vont ouvrir en 2022

Une église de cinq cents places et un ensemble scolaire devraient être inaugurés à Serris en 2022. Mgr Jean-Yves Nahmias, l’évêque de Meaux, a présenté le projet, mardi 7 avril.

Le centre ecclésial sera situé sur un terrain de quatre mille mètres carrés au bord de la route circulaire du Val d’Europe, sur la zone d’activité du Pré de Claye. Il est prévu une église de cinq cents places modulables, un auditorium de trois cents places, une chapelle de semaine, un atrium, un cloître, des salles de réunion et d’activité pour la jeunesse, un presbytère comprenant quatre logements de prêtres et des logements de vie communautaire. Un permis de construire devrait être déposé en septembre. Les travaux débuteront au printemps 2020.

L’ensemble scolaire Saint-Colomban sera juxtaposé au bâtiment cultuel sur un terrain de 22 000 mètres carrés. La première phase de construction prévoit un collège de cinq cents élèves et une rentrée des classes en 2022. Un lycée de trois cents élèves, une école primaire pour 260 enfants et maternelle pour 70 enfants seront réalisés au rythme des fonds récoltés. Mgr Nahmias précise : « Le coût total de construction du centre ecclésial a été estimé à 7,3 millions d’euros mais nous avons déjà prévu de faire un première tranche à 5,5 millions d’euros. Pour la partie scolaire qui sera mise en service en 2022, la première phase a été évaluée à 6 millions d’euros ». Le diocèse de Meaux a déjà récolté 2,2 millions d’euros et le patrimoine religieux des diocèses d’Ile-de-France a promis d’apporter un million.

Pour l’évêque de Meaux, il s’agit de « prendre en compte l’expansion démographique du Val d’Europe ». Il précise : « La paroisse doit pouvoir répondre aux immenses enjeux, tant pastoraux qu’éducatifs du secteur. Il y a une communauté chrétienne qui se rassemble mais il n’y a pas de lieu adapté ».

La population est en effet passée de deux mille cinq cent à trente-cinq mille habitants en vingt-cinq ans. 70 % de la population val-européenne a moins de quarante ans, dont 40 % a moins de vingt ans.

 

 

Dernière modification le vendredi, 07/06/2019