Mouroux ► Par "amitié", il l'aide à se prostituer

Mouroux ► Par "amitié", il l'aide à se prostituer

Mardi 17 Novembre, Hichem*, 32 ans, a comparu devant le tribunal correctionnel de Meaux pour avoir "aidé" Jessica* à se prostituer. Les faits se sont produits entre le 1er décembre 2018 et le 18 juin 2019 à Mouroux. Le proxénète donnait rendez-vous aux clients de la jeune femme à l’hôtel Première Classe de la ville.  

Jessica passait ses annonces, à l’initiative d’Hichem, sur le site Sexmodel.com et le réseau social Snapchat sous le pseudonyme de Mélina77. Les écoutes téléphoniques et la lecture des textos échangés ont permis aux enquêteurs d’établir l’implication d’Hichem dans la prostitution de Jessica. Il lui a écrit, par exemple, « Tu as bai... ? Tu as fait combien ? » ; elle lui a répondu « Deux fois 120 ». Et le proxénète de s’en réjouir : « Impeccable ! ».

Garage Bos

Infirmière et mère d’un enfant handicapé, Jessica a expliqué que des difficultés financières l’avaient poussée à la prostitution. La jeune femme a déclaré aux enquêteurs : « Ça faisait six ou sept ans que je n’étais pas partie en vacances ». "Elle s’en sortait très bien. Elle m’a même prêté de l’argent", a reconnu Hichem. 

Hichem s’occupait aussi du recouvrement des créances des clients de Jessica. Il était question d’un client en particulier qu’ils envisageaient d'aller voir chez lui, pour régler leurs comptes. « Je lui ai mis un coup de pression. Il était marié. On voulait le menacer d’aller chez lui et dire à sa femme qu’il allait voir une pu… femme qui se prostitue », a déclaré Hichem en reprenant son langage.

Hichem a expliqué : « J’ai rendu service à Jessica. C’est elle qui m’a demandé. J’avais une relation extra-conjugale avec elle. » Pour étayer le fait qu’il était essentiellement un conseil et une aide pour son amie, le prévenu a déclaré : « J’étais déjà allé voir des filles. J’avais entendu dire qu’elles pouvaient se faire agresser. Je lui disais de pas se faire avoir. » Il a poursuivi : « Quitte à le faire, autant bien le faire. »

Au départ, la relation entre Hichem et Jessica était un « plan c... » a précisé la défense, reprenant les termes d’un gendarme qui avait entendu le prévenu lors d’une audition. Leur relation est devenue une complicité criminelle puisque les deux parties étaient déjà devant le tribunal, quelques mois plus tôt. Hichem était alors poursuivi pour avoir commis des vols à main armée et Jessica pour recel. En effet, des objets volés étaient entreposés au domicile de la jeune femme qui en revendait « quelques-uns de temps en temps ». Elle dissimulait aussi les armes dont se servait Hichem pour ses braquages.

Hichem a été reconnu coupable de proxénétisme pour l’assistance fournie à Jessica et condamné à vingt-quatre mois d’emprisonnement, dont douze avec sursis pendant deux ans. Sa peine sera aménagée en temps passé sous surveillance électronique. Il l'effectuera à son domicile avec un bracelet à la cheville.

*Les prénoms ont été changés.

 

CCI novembre - décembre

 

Dernière modification le vendredi, 20/11/2020

Publié dansFaits divers

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°31 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top